Bienfaits et utilisations, Savon noir

Comment bien utiliser le savon noir au jardin

5 utilisations du savon noir dans votre jardin

Produit ménager très apprécié pour son efficacité et son origine naturelle, le savon noir peut aussi devenir le meilleur ami des jardiniers. Inoffensif pour notre santé, ou pour celle de nos animaux de compagnie, il démontre une efficacité redoutable dans de nombreuses situations. Découvrez 5 façons étonnantes d’utiliser le savon noir dans votre jardin ou sur vos plantes d’intérieur !

1. Repousser les pucerons, les chenilles et les insectes nuisibles

Le savon noir peut devenir un excellent allié pour lutter contre de nombreux parasites. Sans présenter de risque pour votre santé, il élimine efficacement les cochenilles, les pucerons, les araignées rouges, les psylles et autres insectes nuisibles qui s’attaquent à vos plantes.
Son utilisation est très simple :
Diluez le savon noir liquide dans de l’eau tiède, en vous référant aux conseils d’utilisation de l’étiquette, ou à défaut à raison de 8 cl (environ 5 cuillères à soupe) par litre ;
Attendez que la préparation refroidisse, et retrouve une température tiède ou tempérée ;
Pulvérisez le mélange sur vos plantes, en fin de journée à l’ombre, en n’oubliant pas le dessous des feuilles ;
Renouvelez si besoin l’opération plusieurs fois, afin de vous débarrasser de tous les nuisibles.
Vous pouvez aussi directement commander votre savon noir spécial jardin en spray sur la Corvette. Certifié ECOCERT et à base d’huile d’olive, il est garanti sans solvant ni colorant.

2. Endiguer une invasion de fourmis

Les fourmis jouent un rôle écologique important. Elles éliminent les insectes morts et les déchets organiques, et constituent un mets de choix pour de nombreux oiseaux. Leurs galeries aèrent aussi les sols, et contribuent à leur bonne santé.
Leur prolifération peut cependant devenir un véritable problème, et provoquer une gêne quotidienne. L’invasion peut aussi atteindre la maison, et plus particulièrement la cuisine. Attention au pillage en règle des placards !
Pour circonscrire une invasion de fourmis, vous pouvez diluer 8cl de savon noir (environ 5 cuillères à soupe) dans de l’eau bouillante, et verser le mélange encore très chaud sur la fourmilière. Vous pouvez répéter l’opération si nécessaire.

3. Lutter contre le mildiou et contre l’oïdium

Le mildiou et l’oïdium désignent différentes maladies cryptogamiques, ou fongiques, qui touchent de nombreuses plantes. Elles se caractérisent par l’apparition de filaments blancs et de pourriture, et peuvent toucher de nombreuses plantes : pommes de terre, vignes, salades, courges ou encore tomates sont par exemple concernées.
Le savon noir peut vous aider à préserver ou libérer vos plantes du mildiou ou de l’oïdium, grâce à une recette simple et naturelle :
Mélangez 2 litres d’eau, 3 cl de savon noir (deux cuillères à soupe), et 0,5 cl de bicarbonate de sodium (une cuillère à café) ;
Mouillez les plantes atteintes par le mildiou ou l’oïdium avec le mélange obtenu, en vous aidant d’une éponge ;
Renouvelez le traitement après chaque grosse pluie.

4. Renforcer l’efficacité de votre bouillie bordelaise

La bouillie bordelaise est réputée depuis le XIXe siècle pour ses propriétés antifongiques. Constituée de chaux et de cuivre, elle est autorisée en agriculture biologique dans le cadre d’une utilisation raisonnée.
Certains jardiniers associent du savoir noir à leur bouillie bordelaise. Les qualités tensioactives du savon noir augmentent en effet le pouvoir mouillant et l’efficacité de la bouillie bordelaise :
Diluez 2 cl de savon noir (une cuillère à soupe et une cuillère café) dans 10 cl d’eau très chaude (7 cuillères à soupe) ;
Attendez que le mélange refroidisse ;
Ajoutez le mélange obtenu dans 1 litre de bouillie bordelaise ;
Répandez votre bouillie bordelaise dans votre jardin.

5. Nettoyer vos aménagements extérieurs et votre mobilier de jardin

Excellent nettoyant ménager, le savon noir s’avère tout aussi efficace à l’intérieur qu’à l’extérieur de votre foyer !
Vous pouvez l’utiliser pour récurer et nettoyer votre mobilier de jardin, vos jardinières, vos pots et vos bacs, vos claustras, vos margelles, vos chéneaux et vos gouttières, vos portes de garage, les bordures de vos fenêtres…
Le savon noir, utilisé pur et associé à une brosse, peut aussi dégraisser efficacement le barbecue et ses accessoires (brosse, grille, ustensiles). Vous n’aurez plus qu’à rincer à l’eau chaude, et vous retrouverez un matériel comme neuf !

Bonus. S’inscrire dans une gestion écoresponsable de son jardin

Le savon noir s’inscrit dans une consommation plus responsable et plus saine. Il permet aussi de réduire sensiblement le recours à des produits chimiques ou de synthèse, et contribue ainsi à une préservation de l’environnement et de la biodiversité. Vous avez adopté les différents usages du savon noir pour votre jardin ? D’autres réflexes sont possibles pour vous engager sur la voie d’un jardinage plus respectueux de la nature.
Vous pouvez échanger les engrais de synthèse contre des engrais naturels. Le fumier de cheval, par exemple, est un excellent fertilisant, donné gratuitement par les centres équestres et par les propriétaires d’équidés.
Les auxiliaires naturels sont de précieux alliés pour réduire l’usage de produits phytosanitaires. Les coccinelles se nourrissent par exemple de pucerons, et les mésanges charbonnières raffolent des chenilles et des insectes. Si des rongeurs envahissent votre terrain, les chouettes en feront leur festin. Vous pouvez par exemple acheter des larves de coccinelles dans un magasin spécialisé, et installer des nichoirs pour attirer les oiseaux.
L’usage de produits phytosanitaires s’avère inévitable ? Vous pouvez vous orienter vers des références compatibles avec l’agriculture biologique. Cette caractéristique est souvent mentionnée sur l’emballage.

Crédit Photos : Julie Sunwhere